13 avenue Victor Bouthillier

17410 Saint-Martin-de-Ré

Les coulisses du musée : le marquage

Les coulisses du musée : le marquage

Qu’est-ce que le marquage ? Il s’agit d’une procédure visant à identifier les biens culturels par le marquage de leurs numéros d’inventaire. Ce marquage peut être réalisé avec des encres, crayons, marqueurs, peintures, étiquettes adhésives, etc.
Ce geste du marquage doit faire l’objet d’une attention particulière pour préserver l’intégrité des œuvres. Il permet également le suivi de leur documentation et de leur gestion.

En résumé, le marquage doit être facile à mettre en œuvre, lisible, stable pour ne pas détériorer le support sur lequel il est apposé, et résistant à l’effacement pour limiter les disparitions accidentelles de numéros d’inventaire. Mais, il doit aussi être discret et si possible réversible.

Phase 1 : La pose du vernis

 

Légende : Pose du vernis sur des briques du bagne de Guyane.
Le vernis est utilisé, ici, pour permettre l’adhésion du marquage sur la surface poreuse des briques. Il protège aussi la surface des briques et rend possible une réversibilité du marquage.

Phase 2 : La pose du vernis

   

Légende : 24h après la pose du vernis, le marquage du numéro d’inventaire est réalisé au feutre Posca.

© Collection Musée Ernest Cognacq
Saint-Martin-de-Ré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *