13 avenue Victor Bouthillier

17410 Saint-Martin-de-Ré

Les coulisses du musée : le transport d’œuvre

Les coulisses du musée : le transport d’œuvre

Aujourd’hui, on vous parle du transport d’œuvre à l’occasion du départ d’une maquette réalisée par Jean Cartier… Le Mataro !

Cette maquette de nef hollandaise est prêtée à la Cité du design de Saint-Etienne dans le cadre de l’exposition Homo Spatius, Designers de l’espace !

Exposition présentée du 03.112021 au 30.01.2022

Comment s’organise le transport d’une œuvre ?

Fragile, unique et irremplaçable, une œuvre n’est pas transportée comme n’importe quel objet. Plusieurs formalités administratives et logistiques sont incontournables pour garantir la sûreté du “mouvement” de l’œuvre.

      1. Faire un constat d’état au départ et à l’arrivée de l’œuvre

Ce document est essentiel car il constitue une preuve écrite et détaillée de l’état général de l’œuvre à un moment précis. En cas de litige, il est demandé par l’assurance.

      2. Préparer et emballer l’œuvre

Transporter une oeuvre demande des compétences spécifiques pour la manipulation et le conditionnement. C’est pourquoi il existe des transporteurs spécialisés.

Lors de son départ lundi dernier, Le Mataro a été pris en charge par une société mandatée par la Cité du design. Les transporteurs ont procédé au conditionnement de l’eouvre, puis l’ont installé dans une caisse spéciale (voir photographies).

Et voilà, Le Mataro était prêt pour son grand voyage. Toutes voiles dehors, moussaillon !

      3. Le retour de l’œuvre

Quand l’exposition à la Cité du design sera terminée, le transport pour le retour de la maquette à Saint-Martin-de-Ré suivra les mêmes étapes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *